Afin de définir ce qu’est une situation de maltraitance, Respect Seniors s’appuie sur deux éléments :

Définition de la maltraitance [1] :

« Tout acte ou omission commis par une personne ou un groupe de personnes qui, au sein d’une relation personnelle ou professionnelle avec un aîné, porte ou pourrait porter atteinte physiquement, moralement ou matériellement à cette personne ».

Trois notions précisent cette définition :

Intentionnalité : certains actes peuvent être maltraitants même si l’intention de nuire n’est pas présente. Exemples : excès de bientraitance (bonne intention sans tenir compte des choix), actes routiniers, etc.

Isolé ou répété : un acte, même s’il n’est pas répété, peut déjà être ressenti comme maltraitant.  Il n’est pas à minimiser.

Relation de confiance : relation entre deux personnes unies par un lien spécifique (exemples : lien familial, lien professionnel, lien d’amitié, lien social). Cette relation de confiance n’englobe pas les liens qu’un aîné pourrait entretenir dans un cadre commercial.

Ressenti de l’aîné :

La définition d’une situation de maltraitance repose également sur le sentiment de la personne à propos de la situation. Cela impose le respect de la subjectivité de l’appelant. Il est fondamental d’entendre le ressenti de la personne et de le poser comme une des vérités possibles. Il est essentiel de prendre en considération la façon dont la personne vit la situation.

[1] CWASS = Code Wallon de l’Action Sociale et de la Santé, 29/09/2011, MB 21/12/2011.